Augmentation des demandes sur les victimes du nazisme

Augmentation des demandes sur les victimes du nazisme
  • L’année dernière, le nombre des demandes adressées aux Arolsen Archives a augmenté de dix pour cent.
  • Environ 350 000 personnes du monde entier ont utilisé les archives en ligne des Arolsen Archives qui existent depuis mai 2019.
  • Le 27 janvier, les archives en ligne sont complétées par des documents concernant 1,7 million de personnes.

À ce jour, un grand nombre de personnes recherche des informations sur des proches qui ont été assassinés, persécutés ou enlevés par le régime nazi. Une fois de plus, les demandes adressées aux archives les plus complètes au monde sur les victimes de persécutions nazies ont augmenté de dix pour cent l’année dernière. Les Arolsen Archives ont reçu des demandes d’environ 24 000 personnes, dont près des trois quarts provenaient des proches. Seulement deux pour cent venaient des survivants eux-mêmes. Au total, des personnes d’environ 70 pays se sont adressées aux Arolsen Archives, avec une forte représentation en Allemagne, en Pologne et aux États-Unis.

Source d’information pour 350 000 utilisateurs

Les archives en ligne des Arolsen Archives sont accessibles depuis mai 2019 à toutes les personnes intéressées. En décembre, 14 millions de documents y avaient déjà été publiés. 350 000 utilisateurs du monde entier ont effectué des recherches dans cette partie de la collection désormais accessible au public, qui compte 30 millions de documents faisant partie du patrimoine documentaire mondial de l’UNESCO. Celle-ci fournit des informations sur les détenus des camps de concentration, les travailleurs forcés du régime nazi et les survivants de la persécution.

« Les chiffres de l’année dernière reflètent le vif intérêt suscité par la documentation originale sur les victimes du national-socialisme », souligne Floriane Azoulay, directrice des Arolsen Archives. « Comme il n’y aura bientôt plus de survivants ni de témoins, les documents devront parler pour ceux-ci aux jeunes générations. »

Documents des Arolsen Archives : Carte de prisonnier de camp de concentration.

Nouveau en ligne : Documents datant d’après la libération sur 1,7 million de personnes

Le 27 janvier, jour de la commémoration de l’Holocauste international et 75e anniversaire de la libération d’Auschwitz, les Arolsen Archives publient une autre collection importante en ligne. Il s’agit de cartes d’enregistrement de 1,7 million de personnes créées par les Alliés. Les cartes contiennent de nombreuses informations sur l’origine et le parcours des persécutions ainsi que sur la situation après 1945 : où les gens voulaient-ils émigrer ? Dans quels endroits ont-ils vécu temporairement ?

« D’ici 2025, nous avons pour objectif de publier en ligne tous les documents et les noms de l’ensemble des victimes répertoriées dans nos archives », déclare Floriane Azoulay. « Nous pouvons ainsi apporter une contribution majeure à la reconstitution des biographies des personnes persécutées par le national-socialisme : le souvenir de l’Holocauste, le génocide des Sinti et des Roms ainsi que les crimes commis contre tous les autres groupes de victimes, sont essentiels pour que cette terreur ne revienne sous aucune forme. »

Support us