Les documents détenus par les Archives d’Arolsen offrent une profusion de ressources pour la connaissance des persécutions nazies. Pour améliorer la visibilité de notre fonds, nous travaillons sans relâche à différents projets et à d’autres offres qui permettraient de rendre cette connaissance accessible à tous et d’en assurer la transmission. Les nouveaux formats numérisés jouent ici un rôle de première importance, dans la mesure où ils peuvent susciter l’intérêt du public pour le passé. Cet intérêt est aujourd’hui essentiel pour notre société, alors que les liens avec la période nazie se font de plus en plus ténus au fur et à mesure que disparaissent les derniers témoins directs.

L’histoire en vie(s)
L’histoire en vie(s)

17,5 millions de noms, dont chacun est la clé de l’histoire d’une personne réelle : nos documents témoignent des arrestations, des déportations et des assassinats commis par les nazis. Mais ils témoignent également de la façon dont les survivants ont tenté de reconstruire leur vie, et c’est à nous qu’il revient de raconter leur histoire. Vers l’histoire vivante

Expositions et campagnes
Expositions et campagnes

Plus le passé et le présent sont éloignés l’un de l’autre, et plus il est important de faire le lien entre eux. Les Archives d’Arolsen offrent une représentation de l’histoire et du sens qu’elle prend aujourd’hui.

Plus d’information
S’éduquer pour aller plus loin
S’éduquer pour aller plus loin

Beaucoup de jeunes ne savent pas grand-chose des persécutions nazies, bien que le sujet fasse partie des programmes scolaires. Dans notre société actuelle, les stéréotypes et les préjugés abondent. Nous combattons la désinformation, l’ignorance et les idées reçues grâce aux kits pédagogiques sur mesure conçus à l’intention de différents groupes-cibles.

Vers le projet documentED
Les archives interactives
Les archives interactives

Les métadonnées de nos archives sont une ressource précieuse pour les projets académiques dans le domaine des humanités numériques, mais aussi pour les applications et autres projets numériques. Nous soutenons des évènements importants comme le Da Vinci hackathon aussi bien que des projets individuels qui, par exemple, permettent à toutes les personnes intéressées de prendre part à des initiatives mémorielles.

Plus d’information

FAQ

En effet, ce serait très utile, et nous vous remercions d’utiliser à cet effet le formulaire de contact. Nous désirons vivement continuer à enrichir nos données, car nous souhaitons pouvoir documenter le plus grand nombre possible d’histoires individuelles. Que les victimes soient des travailleurs forcés, des Juifs, des Sintis et des Roms, des prisonniers « politiques » de camps de concentration ou des personnes déplacées, chacune des informations concernant le sort d’une personne, comme une pièce d’un puzzle, nous aidera à mieux comprendre la situation des différents groupes de victimes dans l’Allemagne nazie. Ainsi, nous nous assurons que les générations futures n’appréhenderont pas l’histoire du national-socialisme comme un simple ensemble de faits.

Nous ne cessons jamais de recueillir des informations, que ce soit, par exemple, lorsque les familles recherchent des parents et s’adressent à nous pour savoir ce qui leur est arrivé, ou quand nous parvenons à réunir des familles après tant d’années. Connaître ne serait-ce que le lieu où leur parent est enterré revêt une grande importance pour les familles, car une sépulture leur permet d’avoir un endroit où se recueillir et se souvenir. C’est pourquoi nous rassemblons des informations sur les lieux probables de sépulture des victimes des persécutions nazies.

Il existe plusieurs façons de nous aider à accomplir notre tâche. Vous pouvez, par exemple, participer à une campagne comme #StolenMemory en partageant son contenu sur les réseaux sociaux, ou vous pouvez vous aussi vous impliquer activement dans les recherches. Un don est également le bienvenu pour soutenir le travail que nous fournissons dans différents domaines. Une intéressante possibilité s’offre plus particulièrement aux jeunes, qui peuvent participer à des programmes de volontariat civique comme celui du service volontaire social FSJ ou le programme de volontariat international d’Action Reconciliation, ce qui donne également l’occasion de vous impliquer davantage dans notre travail. Quelle que soit la façon dont vous voulez nous aider, votre participation est la bienvenue et nous vous remercions d’utiliser pour cela notre formulaire de contact

Bien sûr, car la visite du plus grand fonds de documentation des persécutions nazies au monde vaut la peine d’être faite. Notre exposition « Un monument de papier” propose des visites guidées et comprend un contenu numérique expliquant comment le travail des Archives d’Arolsen a commencé et a évolué au fil des années. Elle vous donnera aussi une idée du volume du fonds d’archives. Vous êtes également les bienvenus si vous souhaitez nous rencontrer pour réaliser des petits projets de recherches.
Nous vous remercions de vous inscrire de manière à nous permettre de vous offrir le meilleur service possible lors de votre visite

Si vous voulez savoir à quoi ressemble notre fonds d’archives et ses 30 millions de documents, vous pouvez faire une visite panoramique virtuelle ici. Les documents papier, qui sont fragiles et précieux, doivent être protégés, et c’est la raison pour laquelle les groupes ne sont pas admis dans les salles d’archives elles-mêmes.

Oui, bien sûr. Nous sommes toujours intéressés par de nouvelles façons de présenter les connaissances contenues dans nos archives sous un jour créatif et attirant. Nous serons heureux de vous fournir des métadonnées pour des applications ou d’autres projets pédagogiques numériques. Merci d’utiliser notre formulaire de contact pour envoyer votre demande au personnel des archives.